Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2009 1 21 /12 /décembre /2009 19:27



Demain, nous prenons la route pour une petite semaine de vacances
chez ma belle-famille.


Je vous souhaite à tous un joyeux Noël !

A très bientôt !

noel1.jpg
noel2.jpg



creche.jpg




Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 18:47
Il neige sur toute la France.

Ici, dans le Nord, il a neigé bien dru, et comme tous les enfants, les nôtres en ont bien profité.

Exceptionnellement, voici quelques photos des enfants, prises aujourd'hui...


Bonhomme de neige devant la maison :

DSCF6114

Dans le jardin (oui, oui...) des amis chez qui nous avons passé l'après-midi :

DSCF6116

Et de quoi passer l'après-midi agréablement

Petits gâteaux, fruits déguisés et chocolat faits maison :

DSCF6112


Et on prépare les sacs pour partir mardi...

.


Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
16 décembre 2009 3 16 /12 /décembre /2009 20:40


Chez Coq, il y a une rubrique "la stupidité par l'image".

C'est ainsi que j'aurais dû intituler mon billet : "MA stupidité par l'image".

Voici l'histoire :

L'Homme des Steppes aime beaucoup acheter des fleurs. Il a doté la maison d'un grand vase, dans lequel nous mettons généralement des lys et des amarylis. Le voici en situation :

vase

L'autre jour, après avoir jeté les fleurs sur le bourrier compost, j'ai mis de l'eau dans le vase et l'ai laissé trempouiller sur la terrasse.

Et puis je l'ai oublié.

Et ce matin, je l'ai retrouvé.


vase1
Sauf que depuis quelques jours,

il gèle à pierre fendre.

 Enfin, devrais-je plutôt dire...

 "à vase fendre".



L'eau a gelé, s'est étalée, et... a cassé le vase







vase22Comme il faut toujours trouver un avantage

dans une situation desespérée,

j'ai ainsi pu constater que le robinet,

que je soupçonnais de fuir depuis un moment....




.... fuit effectivement.

.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
15 décembre 2009 2 15 /12 /décembre /2009 13:20

 

http://www.maison-pendule.fr/upload/image/28831_moyenne.jpgJe déteste les comtoises, ces grandes horloges.


Avant je croyais aimer, parce que ça fait typique,
ça fait bien, dans un intérieur qu'on veut un peu rustique, cosy, quoi.

Alors je m'exclamais, "Ah, t'as une comtoise !!", parce que c'était le top, la comtoise de la grand mère, même en appart urbain.
 

Un jour, chez une copine, j'ai vu une comtoise qui avait perdu son visage. Un trou béant dans la tête à la place de la face blanche.


Et depuis ce jour là, quelque chose s'est débloqué en moi et enfin j'ai admis comme un soulagement que ces trucs immenses, tapis dans les coins sombres ou planqués au détour d'un escalier, m'indisposent au plus haut point.


On dirait des espèces de gardiens maléfiques, qui veillent sur la solitude des grands mères en les narguant par leurs lents égrènements... qui s'apprètent à happer la main d'un gamin qui cacherait son trésor dans ses entrailles... qui empêchent les citadins de dormir la nuit.. ;-)


Ou encore, une immense pièce d'un austère jeu d'échec laissée là car la partie n'est pas terminée.


On ne la déplace jamais, on naît et on vit, et on meurt et elle n'a pas bronché. Sa face lunaire observe sans bouger, haute et présomptueuse, presque méprisante. Pour un peu que son fronton s'orne de quelques moulures dorées, la voilà promue reine-mère de la maisonnée. Et le temps passe...


Comble d'horreur, quand un membre de la maisonnée meurt, on arrête le mécanisme. Et puis on la remet en marche. Quand, d'ailleurs ? Quand le corps est froid, quand il est roide, en terre ? Quand les premières neiges s'allongent sur la tombe ? Quand on ne caresse plus les objets en pensant à ceux à qui ils appartenaient ? Quand il n'y a plus de larmes sur les grands mouchoirs à carreaux ?


La renaissance de la comtoise, c'est l'oubli de ceux qui sont morts ?


Non, je n'aime pas ces choses là. Et j'ai déjà prévenu qui de droit qu'il est hors de question d'avoir ça dans notre ferme vosgienne !!

 


... je préfèrerais même un coucou

(et pourtant, les coucous, c'est pas mon style non plus).

 

.

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Textes d'une autre vie
commenter cet article
12 décembre 2009 6 12 /12 /décembre /2009 18:34

La lumière orange est allumée. Il faut y aller... y a pas. Sinon, on risque de se retrouver short petrol sur la petite route de campagne qui mène chez les gens qui nous ont invités ce soir et chez qui je n'ai absolument pas envie de passer la soirée. Mais bon... en bonne épouse que je suis, je vais aller, encore me faire ch*er à 100 sous de l'heure, chez l'ex-collègue de l'Homme des Steppes, affublé d'une épouse porte de prison. Les mecs vont parler boulot et les femmes... je ne sais pas. J'imagine un intérieur avec des napperons sur le buffet, des rideaux en dentelle aux fenêtres, un canapé en tapisserie avec des montants en bois, une grosse table de salle à manger bien massive, éclairée par un lustre juste au dessus des assiettes, bref, le cauchemar.

Autant dire que lorsque je sors de ma voiture pour faire le plein d'essence, je ne suis pas particulièrement d'humeur à faire des risettes. En plus, il fait un froid de canard, je grelotte sous mon chapeau, tout en regardant les chiffres digitaux de la pompe défiler à grande vitesse.

Qu'est-ce qu'ils ont, les deux-là, dans leur bagnole dorée ? Les deux jeunes hommes ont un sourire jusqu'aux oreilles et j'ai plus que la vague impression qu'ils sont en train de se foutre de moi. C'est bien ça. Ils me regardent droit dans les yeux et rient maintenant à gorge déployée.

Je leur souris. Souvent, ça désamorce.

Ils continuent.

Ca commence à m'agacer.

Leur voiture se gare de l'autre côté de ma pompe. L'un d'eux sort, commence à faire le plein. Je termine, range le pistolet -si seulement c'en était un vrai, j'aurais fait un carnage, je l'jure !-  je m'approche.

"- je suis contente de ma journée, au moins j'aurai fait rire quelqu'un aujourd'hui !

- ............

- C'est mon chapeau qui vous met en joie ? Tant mieux.

- ..............

- Remarquez, vu mon chapeau et la couleur de votre voiture, c'est l'évidence même : on ne PEUT PAS être sur la même longueur d'ondes. Je ne sais pas comment vous pouvez rouler dans une boule de Noël. Bonne soirée !"


http://arnaud2.a.r.pic.centerblog.net/buv489pm.jpg

P'tits cons, va !



.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
10 décembre 2009 4 10 /12 /décembre /2009 15:44

On connaît tout de la Poste. Du 22 à Asnières, à "bougez avec la Poste", en passant par le sketch de Dany Boon, et puis le petit facteur, la chanson de Montand et les calendriers.

Tout ?

Non.

Vous ne connaissez pas le bureau de poste de mon village.

Et c'est dommage...

La postière aime la déco. Elle aime et elle réalise, et elle est très, très douée. Bon, ok, j'adore ce qu'elle fait.

Et puis surtout, elle décore sa petite Poste. 6 décors différents tout au long de l'année. La rentrée, Halloween, Noël, l'hiver, le printemps, l'été.

Voici un petit aperçu de ses oeuvres et de cette merveilleuse petite Poste.

DSCF6054
DSCF6055
DSCF6056
DSCF6057
DSCF6058
DSCF6061
DSCF6059

Et une en prime avec Madame la Postière (respect)

DSCF6060
Surprenant, n'est-ce pas ?
.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
9 décembre 2009 3 09 /12 /décembre /2009 08:42

Chez "les lieux magiques de Flo", on voyage.

Afin d'apprécier ce billet, je ne saurais trop vous conseiller d'aller jeter un petit coup d'oeil chez elle avant.

Son dernier voyage, quand même, m'a rappelé des souvenirs. Je ne peux faire moins que de lui répondre ici. Je sors la tête des petits gâteaux et du sapin clignotant pour replonger au printemps 2006 ? 2005 ? Je ne sais plus, le temps passe trop vite.

Ca commence par une saloperie de un cormoran
(certaines ont la chance de voir de VRAIES mouettes,
moi je n'ai droit qu'à ces charognards de cormorans).



Ca continue par des barques



Une vue de la ville




Le chateau fort et ses canons



La petite échauguette qui m'a tant fait penser à mon petit coin breton


Ici, chez moi :



Et enfin, un petit clin d'oeil de porte à porte.









Chez Flo, sur un billet précédent :






















Dans mes petites affaires à moi.


















C'est marrant... ou bien.... non ?

Je veux dire.... est-ce que Flo et moi nous avons fait comme les millions de touristes qui viennent visiter cette si jolie ville, prenant en photo toujours les mêmes choses ?

Ou alors est-ce que Flo et moi sommes connectées "in our mind" et avons ressenti la même chose en nous baladant dans les mêmes coins ?

Bon, je sais bien que c'est la proposition un.... pffffffffffffff............ 

Ben oui, bien sûr, c'est la proposition 2 !!!!!!!! Flo et moi avons été soeurs de pensées, un jour, dans ce magnifique lieu qu'est Essaouira, au Maroc.


.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 18:40


D'habitude, pour la Saint Nicolas, je confectionne des Mannele. Ce sont de petites brioches en forme de bonhommes.

Mon beau-père était boulanger dans les Vosges. Je ne l'ai jamais connu, et mes enfants non plus, du coup. Mais chaque année, à cette date précise, ces petits Mannele nous relient à Papy, là-haut.

Cette année, au lieu de prendre une boîte de préparation pour brioche (je n'en trouve plus, d'ailleurs), j'ai décidé de faire la brioche moi-même. Ca tombait bien, sur un des blogs que je fréquent assidument, j'ai trouvé une magnifique recette.

Allez, hop, cocotte, au boulot.

......................................................................................

Copie du premier commentaire laissé sur le blog où se trouve la recette :

11.11 :

Je viens de faire la pâte C'est horrible Ca colle, ça colle, j'arrivais pas à m'en débarrasser J'ai benné un amas gluant au fond d'un saladier et j'en suis au premier temps de repos... j'ai peur.

C'est normal que ça colle comme ça ? J'ai pas assez pétri ? J'ai mis la pâte dans mon mixer, mais comme je ne sais pas quel accessoire choisir (je n'ai pas de truc à pétrir), j'ai pris les lames normales, pour mixer. J'ai bien fait ou pas ? Il faut mixer combien de temps ? J'ai bien dû le faire 10 minutes à la main et au moins autant au mixer...

Je le sens mal...



Copie du deuxième commentaire :

11.59

Bon... à l'issue du premier temps de repos, la pâte est toujours aussi gluante. Je l'ai mise au frigo.

J'ai de plus en plus peur

Le reste, en photo :

Avant cuisson :



Pendant cuisson :



Après cuisson :



JE VOUS INTERDIS DE RIRE !!!!!!!!!!!


Et voici un commentaire laissé sur mon blog
par la coupable :


misère je me suis trompée en recopiant ma recette,
je viens de la modifier, ajoute deux poignées de farine, ça devrait aller.
Bisous je file.


Pour le plaisir, normalement, ça devrait ressembler à ça :




Par amitié pour la coupable, je ne citerai pas de nom....





Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
4 décembre 2009 5 04 /12 /décembre /2009 09:16

Il n'aura échappé à personne que j'adoooore préparer Noël. C'est pas le jour de Noël qui me plaît, c'est tout ce qu'on fait avant. Toutes les petites choses qu'on s'offre et qu'on partage parce que c'est bon, parce que c'est beau, parce que ça sent bon (la vache, je suis poèèèète, aujourd'hui).

Je parle beaucoup par photos, en ce moment.

Hier, c'était activité de Noël à la maison, avec une copine (nan, pas la copine qui ne veut pas de nous pour le 1er, une autre !).





En attendant la copine







Résultat de l'après-midi (oui, je sais, c'est pas beaucoup, mais la papote ça ralentit énormément le travail...).



Suite la semaine prochaine....

Message personnel : Surtout ne vous inquiétez pas, je ne serai pas là ce week-end, je pars chez mon Amie S. faire... des petits gâteaux !

.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
2 décembre 2009 3 02 /12 /décembre /2009 21:11




Encore un livre de la bibliothèque tournante...

J'avoue que j'ai d'emblée été attirée par ce bouquin.

Son épaisseur, son titre amusant, et sa couverture délicieusement scrap.

J'ai eu l'impression qu'à peine commencé, il était déjà terminé...

L'adjectif qui me vient à l'esprit est... léger. Et pourtant, le sujet traité ne l'est pas, mais l'écriture est tellement fluide, tellement sereine, que je ne l'ai trouvé pesant à aucun moment.

Pour résumer, Amazon le fait très bien :

"Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d'un inconnu, un natif de l'île de Guernesey, va le lui fournir ? Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis - un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d'un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d'une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates...) délices bien évidemment strictement prohibés par l'occupant. Jamais à court d'imagination, le Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d'humanité Juliet est conquise. Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d'autres habitants de Guernesey , découvrant l'histoire de l'île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l'impact de l'Occupation allemande sur leurs vies... Jusqu'au jour où elle comprend qu'elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l'invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu'elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais."

Ainsi donc, on découvre une partie de l'histoire de chacun des personnages par le biais de lettres. Une absente, cependant... évoquée par ses amis, présente par sa fille, mais faite prisonnière par les Allemands. Tout le monde l'attend.

Mon regret ? Que ce livre ne soit pas deux fois plus gros. Qu'il ne dure pas plus longtemps. Car la fin, même  si elle est  prévisible, arrive  à mon goût beaucoup trop vite ; est beaucoup trop "happy end", ce qui gâche un peu l'ensemble.

Bref, un livre vraiment sympa, des personnages attachants, à déguster tout doucement, tout doucement...

.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Je fais ma critique...
commenter cet article

.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .