Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 mars 2012 2 13 /03 /mars /2012 10:54

 

DSCF9282.JPGDepuis des années, je m'échine à équiper nos placards d'une vaisselle assortie. Tout est toujours dans les mêmes tons, qui sont également les tons de ma cuisine (plus pour longtemps malheureusement). J'aime avoir une belle table, même pour le quotidien. Le dépareillé n'est pas grave, tant que cela reste dans le même esprit, voir l'échantillon à côté. 

 

Cela fait quelques semaines, l'Homme des Steppes avait émis le désir d'avoir un nouveau plat pour faire ses lasagnes, celui qu'il utilisait jusqu'alors ayant décidé d'apprendre à voler du haut du placard il y a peu.

 

J'avoue que cela m'était sorti de l'esprit à la même vitesse que celle mise par le plat pour s'exploser en dix morceaux sur le carrelage (nous ne manquons pas de plats à lasagnes, quand même...).

 

Et puis ce matin, en ouvrant la porte du buffet, que vois-je ? Hum ? Un beau plat à lasagnes. Un très beau, même. Un Emile Henry, c'est pas pourri. En tout cas, moi j'adore !

 

Oui mais voilà.

 

Il est.................................................................................................. JAUNE !!!!

 

 

DSCF9283.JPG

 

 

Bande son : La vaisselle - Anne Sylvestre

 

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 16:23

 

Je n'ai jamais fréquenté les zincs, mais cela n'empêche pas d'entendre toute sorte de conneries, surtout celles débitées par ma voisine. 

 

Elle a commencé par attaquer les profs et les instites. Elle ne comprend pas comment je fais pour travailler avec eux. Tous ceux qu'elle connaît sont vraiment pénibles à toujours réclamer de bosser moins. Quand on voit les heures qu'ils font ! Ouais, ils bossent à la maison, mais elle aussi, elle bosse à la maison. Ce ne sont que des glandeurs. La plupart font ce métier par dépit. Oh là là, nos pauvres enfants laissés entre les mains de tels incompétents !

 

http://idata.over-blog.com/0/10/98/53//prof.jpgComment je fais pour travailler avec eux ? Et bien je les aide tant que je peux. Je les écoute parler de leurs élèves. Je guette les cernes et les mouvements d'humeur à l'approche des vacances et cela me navre pour eux. En fait, j'ai beaucoup d'admiration pour eux. Tenir une classe 4 jours par semaine, du matin jusqu'au soir.  Faire régner la discipline. Inculquer aux élèves le savoir et les valeurs fondamentales. Se faire respecter et apprendre le respect envers tous. S'intéresser à chacun. S'inquiéter parfois...

 

Moi, 16 ans de relation avec l'Education Nationale par le biais de mes enfants qui ont tout testé : 11 écoles en tout, autant de privé que de public, j'ai un peu la prétention de savoir de quoi je parle ! Et j'ose dire avec force que non, non ! Faut arrêter !! les profs ne sont pas comme on voudrait nous le faire croire, toujours chercher à travailler le moins possible, à ne jamais s'investir, à se ficher des élèves, bref des boulets qui pourrissent nos pauvres petites têtes blondes, la chair de nos chairs, nos si intelligents enfants, pourris par le système scolaire. Bien au contraire, la plupart sont des gens concernés, consciencieux, investis, soucieux de la réussite de NOS enfants...

 

Mais allez faire comprendre cela à une voisine qui, bien que n'ayant qu'une fille de un an en sait beaucoup plus sur le sujet que n'importe qui...

 

... au passage, c'est aussi elle qui trouve que la France est un pays d'assistés et qu'il faudrait supprimer les allocs aux cassos , faire travailler les chômeurs dans les bacs à fleurs communaux, virer tous les Arabes, oups, non, pas ça, c'est vrai, son père est Arabe ! Un exemple parfait d'intégration réussie, ma voisine ! (Que j'aime bien par ailleurs, je tiens à le préciser quand même).

 

 

Bande-son : Is your teacher cool ? - Rare earth

 

Image piquée sur le blog : http://tonnelier.over-blog.com/

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
24 janvier 2012 2 24 /01 /janvier /2012 00:36

 

A la rentrée de janvier, j'ai changé d'école. D'une petite école de village, j'ai été transférée dans une grosse école en Zone d'Education Prioritaire, au pied des tours, au coeur d'une France que je n'ai pas l'habitude de côtoyer. J'apprends beaucoup. Des élèves, de leurs parents, mais pas seulement, comme le montre cette anecdote... monstrueuse.

 

Je suis en train de mettre à jour les fichiers des élèves. La fiche d'une petite élève posait problème : pas de prénom pour la maman sur la fiche papier, et une série de lettres incompréhensibles sur la base informatique. Profitant de rapporter quelqu'un chose à l'institutrice de la petite, je lui dis :


- il me faudrait le prénom de la maman d'Anaïs, parce qu'il y a quelque chose de pas net, je ne comprends pas.

- oui, pas de problème. ANAÏÏÏÏS, va voir la Femme des Steppes, elle a quelque chose à te demander.


 La petite arrive près de moi, un peu craintive. On fait un pas dans le couloir.


- Je voudrais juste connaître le prénom de ta maman, Anaïs, tu le connais ?

- Pourquoi ?

- C'est pour mettre à jour ta fiche, ne t'inquiète pas.

- Ma maman, elle s'appelle Véronique, mais elle est au ciel.

- (moi décontenancée, bien sûr, coite, sans voix).........

- mais ma belle-mère, elle s'appelle Carole !

 

Je lève les yeux et je vois l'instite me regarder avec un petit sourire en coin. Elle forme avec ses lèvre le mot DÉ-CÉ-DÉE


http://1001tableaux.net/IMG/arton7.jpgJe suis verte de rage.

 

Elle le savait, bien sûr,

où était le problème que je rencontrais.

 

Pourquoi ne pas me l'avoir dit directement au lieu de faire intervenir la gamine et l'obliger à répondre à cette question ?

 

J'avais bien senti une réticence de sa part à mon encontre, mais là, je crois que la preuve est faite.

 

N'empêche qu'il faut quand même être perverse pour ne pas hésiter à peiner une enfant juste pour le plaisir de me voir embarrassée !!!!

 

 

 

 

 

Bande-son : y en a pas... rien pour couvrir le hurlement qui sort de mon coeur.


Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
17 janvier 2012 2 17 /01 /janvier /2012 14:06

 

Même allongé, le cou ceint d'une minerve, le bras droit immobile, la parole encombrée, il est noble. Il est noble par nature. D'aspect et de coeur. Ce n'est pas un hasard si le rôle de Philippe Auguste lui fut confié pendant si longtemps et que les photos prises lors de ces spectacles figurent encore dans le programme, des années après.

 

Il faut lui donner à manger car il ne peut plus le faire seul. Comme à un enfant, oui. Je crois énormément au rôle de la nourriture dans les relations entre les gens. Passer du temps à nourrir un malade, en le regardant et en lui parlant, c'est un acte d'amour.

 

Il m'a saisi la main et vrillé son regard au mien. Avec son pouce, il a formé une croix sur l'intérieur de mon poignet...

 

 

 

 

Bande son : mortal tristura - Jordi Savall

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
8 janvier 2012 7 08 /01 /janvier /2012 22:51

 

Cet après-midi, Fils Cadet a voulu faire un gâteau au chocolat.

 

A l'heure du dessert, ce soir, l'Homme des Steppes démoule le gâteau, et là...

 

DSCF9049


 

Pourtant Fils Cadet nous avait ASSURÉ qu'il n'avait pas mis de fève dans son gâteau et nous l'avons presque cru...


 

 

Bande-son : les rois-mages - Sheila

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
23 décembre 2011 5 23 /12 /décembre /2011 23:00

 

 

Non, ce n'est pas une raison mais de multiples raisons qui m'ont fait déserter ce lieu. Quoique ce lieu et ceux qui le fréquentent -donc vous tous- n'ait rien à voir avec ma désertion, non, non.

 

J'avais prévenu que le mois de septembre me laisserait peu de répit, mais je n'aurais pas pu imaginer que le temps passerait si vite et qu'il serait surtout porteur d'autant d'emmerdes. En vrac, je jette tout par terre, opération médicale difficilement supportée par Fille Aînée, avec de mauvaises suites, marasme professionnel total, marasme familial partiel, présence du méchant crabe dans notre entourage, bref, je vous passe les détails -suis pas là pour ça non plus.

 

C'est pas que tout va bien mieux, mais enfin, tout se stabilise à peu près... et puis cela fait plusieurs semaines que je ne sais pas comment revenir... je vous l'avoue, je ne suis pas venue sur ce blog depuis des mois, et je n'ai pas ouvert la boîte mail associée depuis aussi longtemps. Je vous avoue, j'ai totalement tout occulté et, bien que je pense souvent à vous et à vos vies que je ne viens plus lire, je vous ai laissés en lisière de ma vie depuis tous ces mois. Je ne sais pas si j'aurai le courage d'aller lire les messages que vous n'avez sûrement pas manqué de m'adresser tout ce temps. Je me sens un peu honteuse et peu fière, mais...

 

... aujourd'hui, c'est Nowel, et je souhaiterais tellement que vous m'accueilliez comme une vieille connaissance qui revient au village, après avoir erré dans un monde cruel et sans pitié, juste comme ça, sans chichi et sans m'en vouloir.

 

Je vous souhaite à tous un Joyeux Noël, un joyeux week-end en famille. Pensées spéciales pour ceux qui souffrent sur un lit d'hôpital et pour ceux qui sont loin de chez eux... 

 

DSCF8977---Copie.JPG

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 23:34

 

J'aurais du mal à le cacher parce que je n'ai pas pu résister à l'envie d'aller me balader sur vos blogs avant de réouvrir ma boutique

 

Bon alors, voilà. Comme tout le monde, j'ai passé des vacances une partie pourrie et une partie super pas pourrie. Ce qui étonne tout le monde -et moi la première-, c'est que d'habitude, là où c'est pas pourri, c'était l'horreur cette année. Et vice-versa. Comme quoi, il ne faut jamais avoir de jugements définitifs en mal ou en bien, malheureusement.

Bon, je vous épargne les détails pour vous faire quelques petits arrêts sur images. Deuxième quinzaine de juillet, deux temps forts liés à la blogo :

- la visite chez Peneloppe. Un moment inoubliable ! Nous avons commencé très fort en allant porter une échelle à Monsieur qui intervenait sur un essaim dans un jardin. Fille Aînée et moi sommes restées bien loin, mais nous entendions le bourdonnement. Impressionnant !! Pendant que nous regardions, ébahies, Peneloppe nous a expliqué comment fonctionnent les essaims, les abeilles, les ruches. Parce que plus néophytes que nous, y a pas ! Je pense qu'elle ne me tiendra pas rigueur de mettre une photo de ce fameux essaim, qu'elle a publiée sur son blog :

 

http://storage.canalblog.com/92/91/651513/66956621_p.jpg

 

Après ces émotions, nous avons eu le droit à une délicieuse choucroute (ben quoi, on était fin juillet, un temps idéal pour ce plat d'hiver estival !).

Comme souvent lorsque je rencontre une blogueuse, j'ai l'impression de la connaître depuis toujours. J'étais sûre de découvrir une personne généreuse, forte en gueule, accorte, bonne cuisinière, sans chichi. Sa maisonnée était aussi accueillante ; les enfants que j'ai vus, des a-mours !!! Les petits... des choux à la crème de tendresse !!

Merci à toi, Peneloppe, pour cette soirée douce comme du miel, dont j'ai emporté des pots et qui m'en rappellent le goût à chaque fois que j'ouvre mon placard !!

- mon autre visite fut pour le musée Anselm Kiefer, dont Stim nous avait fait l'article. Une visite très forte, époustouflante ! Les toiles de Kiefer, de grands formats, ne sont pas seulement des peintures. Il y inclut toute sorte de matériaux pour leur donner du relief, allant même jusqu'à planter des tiges au bout desquels figurent des objets. Des bateaux dans les tableaux de bataille navale, des roses dans celui qui dénonce la Révolution Culturelle, des fers barbelés...

Magnifique visite... on a juste zappé la grande salle du haut, où sont exposés de nombreux tableaux de l'artiste, mis en diverses situations, dans la position du salut nazi. Ouais, bon, bof... si c'était un passage nécessaire à son épanouissement grâce auquel est né l'artiste d'aujourd'hui... Il explique sa démarche, j'avoue que ça me laisse plan. Peut-être suis-je un monstre d'insensibilité, mais je comprends pas vraiment la nécessité de cette mise en scène (et ça ne m'intéresse pas)

 

 

Bon, à part ça, quelques instantannés des vacances, les mêmes que celles de Monsieur et Madame Toutlemonde, mais ça fait tellement du bien !

 

montagne-copie-1

 

mer


Photo0347

 

http://www.alaisebreizh.com/img/serveuse.png

               Je ne voudrais pas médire, loin de moi cette idée, mais oussekil  y a du ciel bleu sur ces photos ? Hmmm ?

 

 

 

 

 

  En bonus.. une vidéo sur le Terminal 1 de Roissy (j'adooore !) et une autre sur Senlis, petite ville étonnante, riche d'architecture historique, mais malheureusement, vraiment carrément un peu morte... Les toiles en fin de vidéos sont des toiles de Séraphine.

 

 


 

 

 


 Bande son : C'est un pays - Soldat Louis

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 00:58

 

Comme nombre d'entre vous, je vais déserter la blogosphère, le temps de changer un peu d'air.

 

Je laisse la maison ouverte, faites comme chez vous (d'ailleurs, si vous pouviez sortir les poubelles vendredi matin, et les rentrer vendredi soir, ce serait vraiment cool, merci ).

 

Je ne reviendrai pas avant le 15 août, ça c'est sûr.

 

Je vous souhaite à tous un très bel été, de bonnes vacances pour ceux qui en ont, un bon retour à la maison pour ceux qui changent de cieux, un bon déménagement pour ceux qui changent de coquille...

 

A très bientôt ! 

 

 

 

VACANCES.jpgCa va être dur....

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande son : Blue Oyster Cult : Veteran of the psychic wars

(pour le plaisir et aussi parce que c'est un peu ainsi que je me sens après une année scolaire particulière).

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
13 juillet 2011 3 13 /07 /juillet /2011 15:45

 

 

Oups. Juste en sortie d'agglomération, là, devant mon capot, un embouteillage. Dû à quoi, alors là, mystère ? La route est toute droite, mais elle se gondole comme des montagnes russes. Je vois que le problème se situe bien devant, sous forme d'un véhicule sombre, énorme et extrèmement lent.

 

De toutes manières, je ne suis pas pressée. Je viens de conduire Fils Aîné chez son pote. Grâce à Vlad, j'ai de la bonne musique (en écoute actuellement sur mon blog). Je regarde les gros et lourds nuages bleus-gris qui assombrissent le vert des petits bois et le blond des moissons. Je me concentre déjà sur ma prochaine mission de la journée. Les vacances sont là et avec elles les accidents de la route et les besoins accrus en sang, donc je..............

 

OH PUTAIN, QU'EST-CE QU'IL FAIT CE CONNARD ?

 

Il double. Il me double. En pleine montée. Sur une ligne blanche. Ah ouais, c'est sûr, je ne vais pas assez vite. Hop, il s'insère dans l'espace confortable que j'avais laissé entre ma voiture et celle de devant. Sans doute il a cru que c'était un hasard...

 

Quand je pense que c'est (notamment) pour des Dugland comme ça que je vais aller souffrir pendant 20 minutes à supporter en serrant les dents une aiguille dans le bras.

 

Pas seulement, pas seulement... allez, Cocotte, vas-y... 

 

Dix kilomètres plus loin, je le retrouve sur la voie d'à côté à l'entrée d'un rond-point.

 

Ce connard, c'est une mamita et elle a revêtu son gilet jaune pour conduire...


 

 

 


Conclusion de cette histoire :

http://www.donnersonsang.com/image/bibliotheque/don_sang/526937298.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande-son : Disko Partizani - Shantel

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
29 juin 2011 3 29 /06 /juin /2011 12:48

 

 

Dans la classe de Mme P., les maternelles Grande Section commencent toujours la journée en dessinant dans la case du jour le temps qu'il fait. C'est toute une affaire !

 

Assis sur leur petite chaise, bien droit ou une fesse dans le vide, les pieds ramenés sous l'assise ou l'un contre l'autre posés au sol, tous ont leur visage tendu vers les fenêtres. La pupille étrécie, ils scrutent le ciel -on ne sait jamais, peut-être que le temps a changé le temps qu'ils enlèvent leur manteau ?

 

Je vois déjà les sourires. Je sais que certains s'imaginent des cases entières remplies de nuages noirs, de gouttes bleues et de brouillard gris. Ah, ah.... et bien, finalement, les images parlent d'elles mêmes.

 

Photo0252.jpg

Photo0251.jpg

Photo0256.jpg

Photo0255.jpg

Photo0254-copie-2.jpg

Photo0253-copie-1.jpg

Photo0258.jpg

Photo0257.jpg

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article

.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .