Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 octobre 2009 3 28 /10 /octobre /2009 11:32
 



Encore un livre récupéré de la bibliothèque tournante...

... encore pô ma faute...




Qu'y a-t-il à dire sur ce petit ouvrage ? Rien.

Que c'était de la "littérature" bloguesque et que ça aurait dû le rester.

Franchement, ce n'est même pas drôle. Ses constatations sur les clients sont inintéressantes parce que tout ça, nous-mêmes clients, on le sait déjà.

On en viendrait presque à conclure que, puisque la caissière se fiche même des clients sympas, autant ne pas se forcer à l'être...

Si ce bouquin saute dans votre caddie un jour, delogez-en le. Il n'a strictement rien à y faire. Promis.


.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Je fais ma critique...
commenter cet article
27 octobre 2009 2 27 /10 /octobre /2009 12:33


Ma boulangère n'est pas causante.

Elle est grande, maigre, avec une peau de rousse (détail qui a son importance).

Je ne lui en veux pas de n'être pas causante, car dans le commerce de proximité, sitôt qu'on rentre dans les histoires de ses clients, on en a vite ras le chapeau.

Aujourd'hui, je vais chercher mon pain, comme d'habitude.

Les yeux pétillants, elle me dit : "Bonjour, vous allez bien ?? Et alors, c'est un petit garçon ou une petite fille ??"

Grand
 moment
de solitude

Comment se sortir de cette situation sans trop mettre son interlocutrice dans l'embarras ? Je ne sais pas.

"- Euh non, je ne suis pas enceinte. Je suis juste un peu GROSSE. 

- Ah bon ?? Euh... mais... enfin... je suis désolée... j'ai confondu votre mari... j'en avais discuté avec Monsieur qui m'avait dit que... j'ai dû me tromper..."

Rouge, rouge, rouge qu'elle était, à cause de son teint diaphane.

........................... et voilà. Pour une fois qu'elle voulait s'intéresser un peu à ma vie, ben c'est raté de chez raté, la pauvre !


 M'en fous, je suis une femme des steppes,
et les femmes des steppes,
elles doivent se tenir chaud...

... et avoir de gros lolos.


Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
26 octobre 2009 1 26 /10 /octobre /2009 11:58
Je ne voulais pas y aller. C'est bête, je sais, mais bon.

Je ne voulais pas y aller car Fils Cadet avait fait le casting, il avait apparemment fait une bonne prestation -on m'avait même interviewée pour le reportage de 66 minutes-, et puis finalement, il n'a pas été retenu, probablement car nous n'avions pas le privilège d'habiter en région parisienne. Le tournage devait initialement se faire style colonie de vacances en Espagne et en Belgique, mais a été en fait entièrement réalisé en région parisienne ; cela permettait aux enfants de rentrer chez eux tous les soirs.

Bon, ce n'est pas très important, ce n'était pas pour faire une carrière mais uniquement car c'était le Petit Nicolas, personnage fétiche de Fils Cadet.



Donc, j'y suis allée avec un petit pincement à l'ego au coeur quand même.

Verdict ? Pas mal. C'est bête, j'aurais bien aimé dire : "super !". Mais non.

Bien entendu, le scénario ne pouvait être chose qu'un empilage des petites aventures que l'on trouve dans les livres, avec un fil conducteur pour lier tout cela style paupiette. Le fil directeur est plutôt bien trouvé : Nicolas pense qu'il va avoir un petit frère et a peur que ses parents ne l'abandonnent. Aidé de ses copains, il a recours à toutes les idées les plus farfelues afin que cela n'arrive pas.

Du coup, certaines scènes sont vraiment très réussies, drôles, vivantes, énergiques ; et d'autres scènes traînent en longueur. On sent bien qu'elles ne sont là que pour la compréhension de l'histoire globale et arrivent un peu comme un cheveu sur la soupe. C'est bien dommage, car cela donne au film une impression de montagnes russes, manquant de cohésion.

Certains gamins sont absolument délicieux. Je pense plus particulièrement à :


Agnan, le premier de la classe. Enervant à souhait mais tellement représentatif du fayot-je-sais-tout ! 




Alceste, le bon gros qui passe son temps à manger et à penser à la bouffe.




Clotaire, le cancre. Absolument génial ! Drôle, expressif, convaincant, attendrissant.




... et Rufus, grimaceur excellent, bouille drôlatique... j'y aurais bien vu Fils Cadet


Par contre, Eudes, le querelleur batailleur, est réduit à sa plus simple expression... et Nicolas est assez inconsistant.

Bref, je conseille quand même pour passer un bon moment. L'Homme des Steppes, qui y allait avec la ferme intention de faire la sieste, a été régulièrement secoué de rires, c'est dire !

Bande annonce :



Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Je fais ma critique...
commenter cet article
23 octobre 2009 5 23 /10 /octobre /2009 10:37


Voici un billet qui n'a aucun intérêt en soi. C'est juste une espèce de... thérapie par l'évidence.

Petite question : saurez-vous deviner quelle est ma couleur préférée au vu des images suivantes ?

Explication à la fin du billet.










Oui, mais voilà :







C'est grave, dites ? Vous aussi, vous avez une couleur fétiche ?



Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 10:22




En gros :

pas ma faute, il fait partie de la bibliothèque tournante...



Donc, de retour à la maison avec ce bouquin, j'en avise Fille Aînée qui m'en avait parlé l'année dernière. Sa copine l'avait lu, il paraît que c'est géniiiiiiiiiiaaaaaaaaaaaaal, supeeeeeeeer drôôôôle, enfin au moins tout ça. Moue dubitative de ma part.

Fille Aînée s'installe dans le salon et dévore. Elle s'esclaffe, elle rigole, tient absolument à m'en lire des passage -qui ne m'inspirent pas. Fils Aîné prend la suite. Il est moins dythirambique mais bon, "c'est marrant".

Deux jours avant de rendre le bouquin, je me résigne à l'ouvrir et à le parcourir en me disant finalement que je pourrais avoir une bonne surprise.

Ben non... J'ai trouvé ça plat, bête, bourré de clichés minables. Les ficelles de l'évolution de l'"intrigue" sont grosses comme des filins de pont transbordeur. J'avais espéré quelque chose d'un peu loufoque, mais même pas. Du réchauffé de la famille Adams, mais sans le piquant de la famille Adams. Une fin complètement tirée par les cheveux, ridicule, pitoyable, même pas crédible.

Même un ado avec des idées suicidaires ne trouverait rien dans ce livre pour les alimenter (finalement, tant mieux). Il n'y a vraiment que le titre de choquant, tout le reste, c'est de la soupe délayée avec de l'eau.

Pour une critique positive de ce bouquin, vous pouvez cliquer ici.



Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Je fais ma critique...
commenter cet article
21 octobre 2009 3 21 /10 /octobre /2009 10:08


Si j'avais le talent de Coq, j'aurais pu faire de cette histoire une petite BD. N'ayant pas un coup de crayon fabuleux (je me limite à un gribouillis par mois à peu près, la plupart du temps lors des réunions à la con l'école), je préfère raconter...


Hier, je suis allée me balader en ville, faire du shopping.

J'étais dans une super boutique, j'avais dévalisé les rayons et j'étais tranquillement en cabine, en train d'essayer toutes ces petites affaires, quand mon portable sonne.

Je regarde : numéro inconnu. Zut. Peut-être une super offre d'emploi à deux pas de chez moi ? Tant pis, je réponds.

C'était la prof d'Anglais de Fille Aînée, à qui j'avais demandé un rendez-vous, qui me téléphonait.

Ca a duré au moins 10 minutes.






Trop la honte,

quand je suis sortie

de la cabine....










Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 08:57


Hier, Fr@mboise nous décrivait sa mésaventure avec une hôtesse de caisse charmante. Cela m'a tout de suite fait penser à ma mienne, d'aventure... je ne pouvais manquer de vous en faire profiter...

Ce matin, je suis partie en expédition punitive.

Check up

- Chaussures plates à semelles caoutchoutées pour ne pas glisser sur le carrelage.

- Tenue sombre pour ne pas se salir.

- Bagues ajustées pour ne pas risquer de les perdre dans l’étal des tomates.

- Oeillères pour n’acheter que les produits dont j’ai besoin.

- Rouge à lèvres clair pour ne pas risquer d’en avoir sur les dents, on ne sait jamais, si je rencontre quelqu’un que je connais, je n’aime pas avoir l’air ridicule.

- Multitude de sacs plastiques tout à fait immondes seyants.

- Chéquier.

- Permis de conduire.

- Jeton pour le caddie.


C'est bon.

Ca va chier.

*******

Me voilà au supermarché. Je fais mes courses paisiblement.

Je discute avec F. (enfin, je l’écoute monologuer et la laisse me couper la parole à chaque fois que j’ouvre la bouche).

Je réponds au téléphone (merci à celui qui m'a permis de me débarrasser de la raseuse du dessus).

Je redouble de politesse avec tout le monde, encore plus que d’habitude.

A l’intérieur, je me prépare au combat.

Mon caddie est plein. Il déborde.

J’arrive aux caisses et passe les hôtesses en revue.

La voilà ! ! ! !

ELLE.

CARMEN.



Cette espèce de sorcière qui, il y a trois semaines, m’a accusée d’avoir volé un pack d’eau à 90 centimes et a envoyé le vigile à ma poursuite (oui, je sais, c’est pas malin, je n’aurais pas dû laisser ce pack bien en vue dans mon caddie, j’aurais dû le mettre dans mon sac à main, mais mon rouge à lèvres prenait déjà toute la place).

Tous mes muscles se bloquent. Une tonne de béton tournoie dans mon bide.

Je m’insinue dans la file et passe en revue ce que je vais lui faire subir. Tiens, je vais décoller quelques code barres. Puis je vais mettre les bouteilles debout, exprès. Je ne sortirai ma carte de cliente privilégiée (si, si, je vous assure, on me l’a dit) qu’au dernier moment. Je prendrai un temps infini pour ranger mes affaires dans les sacs qui vont bien. Puis, je dégainerai un chèque et puis quand elle me demandera une pièce d’identité, je sortirai mon permis, qui n’est pas au même nom que le chèque. Je suis sûre qu’elle va faire des histoires. Enfin, juste au moment de partir, je ferai celle qui a oublié les packs d’eau pour l’obliger à les recompter.

Gniark, gniark, gniark.

Elle m’a vue. Elle me regarde d’un air narquois. Je la gratifie d’un regard méprisant.

De son index affublé d’un faux ongle carré, elle me désigne un pannonceau, que je n’avais pas vu :


CAISSE – DE 10 ARTICLES.

 


Oups.

Raté.

 

 


Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Textes d'une autre vie
commenter cet article
16 octobre 2009 5 16 /10 /octobre /2009 09:20
  
Oui, hier c'était la case hiver, mais hop ! un pas en arrière, je reviens à la case automne.

Parce que j'aime bien le rythme des saisons. Même si parfois on se promène en T-shirt début octobre et en grosse doudoune au mois de mai, dans ma tête, dans mon corps, j'ai toujours les quatre saisons inscrites : été, automne, hiver, printemps. Et donc, un peu psycho que je suis, je m'ingénie à chaque saison à le rappeler à tout le monde, surtout à mes visiteurs et mes voisins par un petit truc tout simple : ma couronne de porte.

Au départ, je faisais juste la couronne de l'Avent. Et puis finalement j'y ai vraiment pris goût et la couronne reste toute l'année. J'ai entendu dans le fond que ça faisait couronne mortuaire... euh... bon... désolée... au moins comme ça, vous connaitrez mes goûts pour décorer mon caveau...

Voici donc ma couronne d'automne :



Et puis comme un fait exprès, y a un petit concours sur l'automne sur le blog de Chocoladdict... alors je vais faire un petit effort et rajouter un souvenir d'automne dans mon assiette.

Pas difficile, c'était au déjeuner de dimanche. L'Homme des Steppes avait officié aux fourneaux, comme d'habitude, et nous a concocté un bon repas (comme d'habitude), tellement beau dans mon assiette, que je n'ai pu résister à l'immortaliser(*).

C'était donc le premier vrai repas d'automne sous notre yourte.

Il nous a régalé les papilles, mais je ne peux pas mettre la recette, c'est le domaine de l'Homme des Steppes...


(*) ça y est, je redeviens addict :tout et rien devient pretexte à bloguer.


         
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
15 octobre 2009 4 15 /10 /octobre /2009 10:22

...


J'aimerais bien faire de mon blog un blog intemporel, à l'écart des grands problèmes de ce monde, mais...

.... je ne peux pas laisser passer cela :






Ce matin, 15 octobre, ma voiture, 8.15.








Ca se passe de commentaires... (enfin, des miens, pas des vôtres, hein !)

.

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 21:49



Petersbourg était ma foi assez plaisant.

L'histoire se passe parmi les riches familles juives de Saint Petersbourg. Une jeune fille à marier, un jeune homme plein d'avenir et le tour est -presque-joué. Sauf que le jeune homme préfère les femmes mûres, enfin, les femmes maternelles et notamment sa future belle-mère. Cette dernière n'étant pas insensible aux charmes juvéniles de son futur beau-fils... crac boum hue, et voilà le jeune homme qui bascule soudainement dans une quête d'absolu qui lui fait rejeter tout ce beau monde.

Son père en profite donc pour racheter l'outrage et épouse la belle promise... pourquoi pas ?

-je vous le fais rapide, hein-.

J'ai donc commencé le deuxième tome, Varsovie.

Où on retrouve le jeune Mirkin, paupérisé de son propre choix, dans la communauté juive de Varsovie. Cotoyant la misère, subissant les humiliations, se battant aux côtés de ses frères -bientôt- rouges. Je n'ai pas tenu plus de 163 pages.

Il paraît que c'est un "chef-d'oeuvre de la littérature yiddish". Je veux bien le croire. Mais bon... Zola façon Ruski, ce n'est pas trop ma tasse de thé, du moins en ce moment. Donnez-moi un bon Albert Cohen, je préfère.

Moscou restera donc là-bas dans les brumes... je me sens un peu l'âme de Napoléon sur ce coup-là.

Ceci dit, si vous voulez en lire une bonne critique, je vous invite à vous rendre ici
=> http://www.sefarad.org/publication/kore/034/html/page4.html

.
Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Je fais ma critique...
commenter cet article

.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .