Mercredi 13 octobre 3 13 /10 /Oct 11:28

 

 

Je ne comprends pas.

 

Avant, nous étions vraiment très complices. Ce que je souhaitais, il l'exécutait. Ce qu'il aimait, je lui donnais.

 

Grâce à lui, j'étais une incorrigible optimiste. Il m'aidait à voir le bon côté des choses, de la vie, même des emmerdes. Il me faisait rire plutôt que pleurer. Il était mon ange gardien, mon moteur, mon doudou. Un vrai bonheur.

 

Et maintenant, il est devenu mon pire ennemi. Il veut ma mort, je vous dis.

 

Depuis que j'ai décidé d'arrêter de fumer, mon cerveau est devenu un monstre. Ou peut-être qu'il l'était tant que je le nourrissais, et que je ne m'en rendais pas compte.

 

J'ai passé plus de temps dans ma vie à fumer, qu'à ne pas fumer. Toute ma vie d'adulte a été accompagnée par la cigarette. Oh, je suis "raisonnable". Je fume(ais) moins de 10 cigarettes par jour, toujours dehors.

 

Vous devriez voir dans quel état je suis. Je n'ai pas l'impression d'être agressive avec mes proches, mais je suis psychologiquement dérangée. Mon cerveau invente des tours de passe-passe inimaginables pour que je lui fournisse sa dope. Je suis patchée, il a sa putain de nicotine, mais il veut plus. Il veut que je le caresse de ma fumée quand j'ai un souci, il veut que je partage mes papotes autour du cendrier avec mes amis, il veut m'aider à démarrer ma journée et à mettre un point final à mon jour de labeur, il veut que je me lave les mains sans cesse, que je lave mon linge tous les jours...

 

Il est allé chercher tous mes soucis qui traînent dans les coins poussiéreux de mon esprit, il en a fait un gros pavé qu'il m'a jeté en pleine tête. Et puis il m'a supprimé mon optimisme. Il m'aiguillone sans cesse pour que je ne pense qu'à une chose : si je prenais une clope tout irait bien mieux.

 

Je vois tout en noir, surtout l'avenir (pas de boulot, pas de fric, des emmerdes à n'en plus finir avec la maison...). J'ai beau me répéter que nous sommes tous en bonne santé, que nos enfants sont des amours d'enfants, que, que... La panique et l'angoisse fondent sur moi régulièrement, subitement. Je me réveille parfois la nuit en pleurant (du jamais vu !!!).

 

Heureusement, toutes les semaines, je retrouve "ma" tabacologue, ma copine et ses collègues, qui, comme moi, se battent. Car le combat n'est pas contre la cigarette, le combat est contre nous-même ! Grâce à ces séances, je démonte tous les rouages de la perversité de cette partie de moi-même qui exige son plaisir même au détriment de la raison, de la santé, du malheur que je pourrais répandre autour de moi s'il m'arrivait quelque chose que j'aurais pu éviter.

 

P*utain, c'est dur !

 

grille-pain.JPG

Vous me croyez si je vous dis que là, je vois une cigarette ? Vu au rayon électroménager de mon hypermarché, en faisant mes courses....


 

 

 

 

 

 

 

 

 

Bande son : Sammy Davis Jr - Smoke, smoke, smoke (that cigaret) <= Z'avez vu ? Encore un coup de qui vous savez !

Par La Femme des steppes - Publié dans : Ce que mon humeur me dicte
Ecrire un commentaire - Voir les 23 commentaires
Retour à l'accueil

.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés