Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2010 1 10 /05 /mai /2010 22:46


Je viens de lire deux bouquins inintéressants. Voilà, c'est dit. Ce sont deux bouquins de la bibliothèque tournante.


Le premier, "l'inaperçu" de Sylvie Germain .



http://www.images-chapitre.com/ima2/original/527/12165527_4216603.jpgPour vous dire, lorsque j'ai dit à la propriétaire du bouquin que j'étais en train de lire un de ses bouquins, elle ne se souvenait même pas qu'il lui appartenait.


Cela suffirait presque comme commentaire...


C'est bien dommage que ce livre passe si... inaperçu , car l'auteur a vraiment un très bon style d'écriture. Très imagé, sortant de l'ordinaire.


Mais l'histoire, même si elle commence bien, part dans tous les sens au bout de quelques chapitres. On ne sait pas où on va et le pire, on a l'impression que l'auteur elle-même ne le sait pas non plus. Je l'ai terminé hier, j'ai déjà oublié comment il finit.


Un petit résumé quand même :


Les Bérynx : une famille ordinaire, avec son patriarche autoritaire, ses mères affairées, ses enfants fragiles, ses secrets non partagés et son lot de drames. Et il y a Pierre, qui vient de se greffer sur cette famille comme une sorte d'ange gardien dont on ignore presque tout, homme à tout faire, mais aussi à tout défaire. Jusqu'au jour où il disparaît sans laisser d'autres traces que les brèches qu'il a ouvertes en chacun.



Le deuxième, "les insomniaques" de Camille de Villeneuve


http://img.over-blog.com/168x224/2/31/35/66/Couv-09/les-insomniaques.jpgLà encore, l'histoire d'une famille.


Nom à particule, châteaux, terres et déshérence. Les générations passent et la Famille se doit de rester droite dans ses bottes, conservant son patrimoine et sa culture.


Quelques fantômes passent... des figures qui ont rompu avec la tradition familiale et qu'on s'efforce de cacher, ou tout au moins de taire.


Quelques représentants de la nouvelle génération cèdent aux sirènes de la rébellion, puis rentrent dans le rang (ou pas).


Là encore, le début, je dirais même la moitié du bouquin se laisse lire facilement, avec de la curiosité même. Puis tout s'enlise. Les petites vies de ces gens finissent par ne plus intéresser. On a l'impression de les observer de loin. On ne sait pas pourquoi ils agissent d'une manière ou d'un autre, l'auteur semble ne pas s'en préoccuper.... et finalement nous non plus.


On se demande quand viendra la fin. On continue à lire pour le principe, sans rien espérer. Et il n'y a rien à espérer, en effet.


Petit résumé "pour le principe" aussi :


En 1946, Jean-André d’Argentières meurt en chutant de cheval. Ses héritiers, André et sa sœur Marguerite, vont devoir réduire leur train de vie et tenter de conserver le château en Anjou et l’hôtel particulier de Paris.
Or, si le monde évolue (guerre d’Indochine, guerre d’Algérie, mai 68, loi IVG, années Sida, crise économique), apparemment il semble couler autour des Argentières sans les toucher.
Comme le dit Marguerite : « Nous ne haïssons pas le monde, ni les gens qui ne nous ressemblent pas. Pire, nous les prenons en pitié de n’être pas comme nous. Nous haïssons le changement. Nous sommes des insomniaques, incapables de sommeil et de repos, car nous attendons de revivre notre passé, nous ne savons rien oublié. »
Comment peut-on se libérer du poids d’une histoire familiale ?


Et si vous cliquez, une critique positive, une !

 

 

Bande son : Xénakis - Phlégra. Musique ch*ante aussi

Partager cet article

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Je fais ma critique...
commenter cet article

commentaires

Papillote 14/05/2010 17:20



Je viens de finir la saison 3 de battlestar galactica ! la fin est tout simplement .... aaaaaaaaaahhhhhh !



La Femme des steppes 14/05/2010 20:44



Gargl.... on doit bientôt recevoir le DVD n° 2 de la saison 3. Tu as rattrapé ton retard !!



va l'r 13/05/2010 11:13



Je viens de m'attarder sur ton blog. C'est un grand plaisir de te lire, tes articles sont fort bien écrits et toujours pleins d'émotion.


A bientôt!



La Femme des steppes 14/05/2010 22:17



Je te remercie, Va l'R !



Lily Rature 12/05/2010 15:54



J'avais beaucoup aimé l'Enfant Méduse de Sylvie Germain... Elle utilisait la mytholgie pour donner de la profondeur à son récit et a un style qui me plait... Mais je n'ai pas lu celui-ci.


Moi aussi je suis déçue quand je tombe sur un livre qui me déplait car je suis incapable de ne pas le finir.



La Femme des steppes 14/05/2010 22:15



Si j'ai l'occasion de tomber sur ce livre, je le garderai alors, si tu dis qu'il est bien. Je lui donne une seconde chance car j'aime beaucoup son style, malgré tout.



Papillote 11/05/2010 21:42



et finalement, t'as lu les livres de SF qu'on t'as conseillé dans les commentaires une fois ? (moi c'était K Dick et Matheson)



La Femme des steppes 11/05/2010 22:36



Non, je voulais aller à la bibliothèque pour voir s'ils y étaient, mais je n'ai jamais le temps !


Je viens de les commander sur internet, puisque j'avais des livres à acheter pour les enfants. J'ai pris le premier tome des nouvelles de Matheson et Ubik.


Je te dirai "quôa" !



Catherine 11/05/2010 18:40



Moi je lis toujours la fin en premier : si je la trouve bien, je commence au début, sinon j'empille...


Je viens de finir retour à rédemption de Patrick Graham, en moins de deux heures : scotchée.


Dans la même lignée que l'évangile selon Satan (du même auteur) et qui prend tout autant en halène


Bises



La Femme des steppes 11/05/2010 22:37



Oh, Ciel !  Jamais je ne pourrais lire la fin d'un livre avant d'en lire le début ! Je résiste, je résiste !!



.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .