Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 octobre 2009 1 19 /10 /octobre /2009 08:57


Hier, Fr@mboise nous décrivait sa mésaventure avec une hôtesse de caisse charmante. Cela m'a tout de suite fait penser à ma mienne, d'aventure... je ne pouvais manquer de vous en faire profiter...

Ce matin, je suis partie en expédition punitive.

Check up

- Chaussures plates à semelles caoutchoutées pour ne pas glisser sur le carrelage.

- Tenue sombre pour ne pas se salir.

- Bagues ajustées pour ne pas risquer de les perdre dans l’étal des tomates.

- Oeillères pour n’acheter que les produits dont j’ai besoin.

- Rouge à lèvres clair pour ne pas risquer d’en avoir sur les dents, on ne sait jamais, si je rencontre quelqu’un que je connais, je n’aime pas avoir l’air ridicule.

- Multitude de sacs plastiques tout à fait immondes seyants.

- Chéquier.

- Permis de conduire.

- Jeton pour le caddie.


C'est bon.

Ca va chier.

*******

Me voilà au supermarché. Je fais mes courses paisiblement.

Je discute avec F. (enfin, je l’écoute monologuer et la laisse me couper la parole à chaque fois que j’ouvre la bouche).

Je réponds au téléphone (merci à celui qui m'a permis de me débarrasser de la raseuse du dessus).

Je redouble de politesse avec tout le monde, encore plus que d’habitude.

A l’intérieur, je me prépare au combat.

Mon caddie est plein. Il déborde.

J’arrive aux caisses et passe les hôtesses en revue.

La voilà ! ! ! !

ELLE.

CARMEN.



Cette espèce de sorcière qui, il y a trois semaines, m’a accusée d’avoir volé un pack d’eau à 90 centimes et a envoyé le vigile à ma poursuite (oui, je sais, c’est pas malin, je n’aurais pas dû laisser ce pack bien en vue dans mon caddie, j’aurais dû le mettre dans mon sac à main, mais mon rouge à lèvres prenait déjà toute la place).

Tous mes muscles se bloquent. Une tonne de béton tournoie dans mon bide.

Je m’insinue dans la file et passe en revue ce que je vais lui faire subir. Tiens, je vais décoller quelques code barres. Puis je vais mettre les bouteilles debout, exprès. Je ne sortirai ma carte de cliente privilégiée (si, si, je vous assure, on me l’a dit) qu’au dernier moment. Je prendrai un temps infini pour ranger mes affaires dans les sacs qui vont bien. Puis, je dégainerai un chèque et puis quand elle me demandera une pièce d’identité, je sortirai mon permis, qui n’est pas au même nom que le chèque. Je suis sûre qu’elle va faire des histoires. Enfin, juste au moment de partir, je ferai celle qui a oublié les packs d’eau pour l’obliger à les recompter.

Gniark, gniark, gniark.

Elle m’a vue. Elle me regarde d’un air narquois. Je la gratifie d’un regard méprisant.

De son index affublé d’un faux ongle carré, elle me désigne un pannonceau, que je n’avais pas vu :


CAISSE – DE 10 ARTICLES.

 


Oups.

Raté.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Textes d'une autre vie
commenter cet article

commentaires

mariev 24/10/2009 19:31


Excellent!! :0036:  (pardon)


La Femme des steppes 26/10/2009 11:42


Il faut bien apprendre à se moquer un peu de soi-même...


EmmA 24/10/2009 13:45


Oh punaise j'adore la chute! j'espère que tu te la farciras la prochaine fois


La Femme des steppes 26/10/2009 11:35


Nan, j'ai déménagé entre temps !!!


kat 23/10/2009 22:09


mais c'est le genre de truc qui se mange froid, non?
prochaine fois alors, non?


La Femme des steppes 26/10/2009 11:33


A mon avis, froid, ça doit être ENCORE plus indigeste !


ma-ger-de 22/10/2009 22:34


j'arrive sur ton blog après avoir lu un de tes coms chez léo et lisa... j'adore tin humour, et je viens de bien ma marrer en lisant tes anecdotes.... comme je dis: on ne peut pas aller contre son
destin... de gros bisou et à bientôt!!


La Femme des steppes 22/10/2009 22:40


Dankécheune, Magerde !
Et oui, mon destin, ce jour-là, était de manger à jamais ma revanche. Depuis, j'ai digéré


leoetlisa 21/10/2009 01:10


J'adore !! Très visuel, on pourrait en faire une BD !


La Femme des steppes 21/10/2009 23:39


Oui, on pourrait ! En fait, la première "vignette", dont je n'ai pas parlé, c'est qu'avant le coup de fil dans MA cabine, il y avait un coup de fil dans la cabine d'à côté. Une femme qui avait un
accent du Ch'nord à couper au couteau... et bien sûr, je me suis fichue d'elle, j'ai levé les yeux au ciel, l'air de dire "y en a qui sont vraiment pas polis !" Honte multipliée par deux...


.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .