Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2011 2 21 /06 /juin /2011 23:42

 

 

Ce matin, sur le chemin de l'école.... je négociais mon virage en voiture, et sur le trottoir, un de nos petits élèves avançait doucement, tâtant du pied à chaque pas, les yeux rivés sur un bouquin.


J'ai souri.

 

http://raphaelurwiller.com/blog/wp-content/uploads/2010/12/Oreccio-acerbo_affiche_salondulivre1.jpgJe me suis souvenue que je faisais la même chose lorsque j'étais au collège. Je m'étais fait un trajet avec le moins possible de routes à traverser. Vingt minutes de marche à pied, quatre fois par jour, j'avais le temps d'en dévorer, des livres !

 

Je me rappelle d'un, épais, à la couverture grise entoilée. J'avais vraiment du mal à le tenir dans mes mains. Et combien de fois j'ai manqué les bords de trottoirs ! Heureusement, les quartiers que je traversais n'étaient pas très fréquentés par les voitures.


 

 

Bande son : A book like this - Angus & Julia Stone

Partager cet article

Repost 0
Published by La Femme des steppes - dans Ce que mon humeur me dicte
commenter cet article

commentaires

fée des agrumes 12/09/2011 11:35



Oh ben, j'en ai loupé des trucs!


Ce sont les récits de Kolyma qui m'ont collée au livre dans la rue... en général, je préfère llire autrement qu'en marchant. :p



FAbrice 26/06/2011 10:44



Tu nous parles d'un temps que les  moins de vingt ne peuvent pas connaitre, une époque où les gens avaient des chiens de taille normale et non pas des monstres pour rivaliser avec le voisin,
une époque où les chiens faisaient des petites crottes sur le trottoir et non pas des bouses de mammouth !! va essayer maintenant de refaire le trajet comme cela, tu n'as pas fini de jouer à la
marelle....1 2 3 en plein dedans !


ça y est je commence a refaire surface, je suis rentré en France, ça fait du bien



La Femme des steppes 29/06/2011 12:17



Oui, c'est vrai. Il faut dire aussi que mon chemin longeait des maisons, propriétés versaillaises avec grand jardin, pratiquement tout le long du trajet. Je pense que les propriétaires des chiens
n'allaient pas se promener dans la rue pour faire déféquer leur chien.


Je crois que le pire que j'aie vécu, c'est lorsque j'habitais à Fontainebleau. J'avais alors une poussette double pour mes jumeaux et deux petits qui tenaient la poussette de chaque côté : 5
lignes différentes pour avoir le bonheur de marcher dans la merde. Si ce n'était pas l'enfant de droite, c'était l'enfant de gauche, ou la roue droite ou la roue gauche, ou moi qui étais au
milieu. L'enfer...



vio 24/06/2011 19:55



ici non plus, pas encore de portable... 14 ans c'est encore jeune mais il est le seul de sa classe dans son cas ! il n'a pas non plus de mp3...


quant à lire en marchant, oui j'ai du faire ça aussi... mais gare à la circulation !



La Femme des steppes 29/06/2011 12:14



Il y a encore quelques irréductibles dans notre genre ! Au delà du problème financier (mine de rien, un forfait multiplié par 4 -enfin par 6 avec les parents- ça fait un sacré budget ! Et puis,
ils n'en ont pas besoin...



Fleur 23/06/2011 14:56



je suis d'accord avec toi mais c'était un constat sur la société d'aujourd'hui qu'on ne peut ignorer, même les adultes sont dépendants de leur portable


le portable n'est pas indispensable, moi je refuse d'en avoir un et surtout pas en cadeau comme il en a été question, je dois faire de la résistance


ça redonne confiance en la famille "normale" quand je te lis


par contre le nez dans un livre  au milieu des passants l'idée me plait bien


 



La Femme des steppes 29/06/2011 12:12



Nous avons longtemps fait de la résistance aux portables. Mon mari en a un, mais il s'en sert presque uniquement quand il ne dort pas à la maison, pour m'appeler -ce qui arrive très souvent.
Sinon, ce n'est même pas la peine d'essayer de le joindre car il ne l'allume jamais. Et il a découvert les SMS qu'il y a quelques mois, quand il a changé de portable...


Quant à moi, c'était surtout lorsque je voyageais seule avec les 4 enfants petits. J'avais alors un téléphone à carte que je ne rechargeais que pour les vacances. J'avoue que depuis que j'ai
recommencé à travailler, je donne plus volontiers mon numéro de portable que mon numéro de fixe, et c'est ça qui m'a perdue !!! Mais je ne suis pas tout le temps à jouer avec ou à me précipiter
dès que j'ai un message. Et je refuse d'avoir ceux qui ont accès à internet ni même d'être prévenue lorsque je reçois des mails. Quel fil à la patte !!!



Fleur 22/06/2011 15:37



Race en voie de disparition c'est plus souvent un balladeur qui est greffé sur leurs oreilles ou un portable greffé au bout du bras je trouve ça triste et navrant


il parait qu'on ne peut y échapper, j'espère le contraire


changer les mentalités pour faire évoluer dans le bon sens est un vrai COMBAT, je me sens souvent très très vieille et impuissante



La Femme des steppes 23/06/2011 12:46



Si, si, je te rassure, on peut y échapper ! Fils Aîné, 18 ans, pas de portable, pas de baladeur, et n'en veut pas.


Bon, Fille Aînée, 16 ans, un baladeur, pas de portable -mais en veut un !


Quant aux deux derniers, 13 ans... pas de portable non plus. Faut pas déc' Z'en n'ont pas besoin.


Honnêtement, ils s'en passent très bien et sont les premiers (même la grande) à reconnaître que s'ils en avaient un, ils seraient accro et ce ne serait pas cool...



.

 

 

schrtroumpfgrognon-copie-1.JPG


Mon livre du moment

 

http://t1.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcSkxR_EP2qYXxeKN__rX4oqk5ST_YLnxLpwotE3tpt8wSZXDCqWBQ

 

 

 

 

 

 Ma radio fétiche 

http://www.riadenjazz.com/2008/jazzradio.jpg 

Jazz radio...

 

http://www-d0.fnal.gov/~laflores/anidanca.gif

 

Rechercher

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  .